Morbihan

Saut élastique Lorient       - Saut élastique Vannes    - Saut élastique Lanester - Saut élastique Ploemeur - Saut élastique Hennebont - Saut élastique Pontivy - Saut élastique Auray - Saut élastique Saint-Avé -   Saut élastique  Guidel - Saut élastique Quéven - Saut élastique Ploërmel - Saut élastique Larmor-Plage - Saut élastique Séné - Saut élastique Sarzeau - Saut élastique Languidic - Saut élastique Caudan - Saut élastique Theix - Saut élastique Questembert –

Finistère

Saut élastique Sarzeau Brest - Saut élastique Sarzeau Quimper - Saut élastique Sarzeau Concarneau – Morlaix - Saut élastique Douarnenez - Saut élastique Landerneau – Guipavas - Saut élastique Plougastel-Daoulas - Saut élastique Plouzané - Saut élastique Quimperlé - Saut élastique Le Relecq-Kerhuon - Saut élastique Fouesnant - Saut élastique Landivisiau - Pont-l'Abbé - Saut élastique Crozon - Saut élastique Plabennec - Saut élastique Carhaix-Plouguer - Saut élastique Ergué-Gabéric -

Cotes d’Armor

Saut élastique Saint-Brieuc – Saut élastique Lannion - Saut élastique Plérin - Saut élastique Lamballe - Saut élastique Dinan - Saut élastique Ploufragan - Saut élastique Loudéac - Saut élastique Paimpol - Saut élastique Guingamp - Saut élastique Trégueux - Saut élastique Perros - Saut élastique Guirec - Saut élastique Langueux - Saut élastique Plédran - Saut élastique Pornic – Saut élastique Ploumagoar – Saut élastique Yffiniac - Saut élastique Bégard - Saut élastique Plouha -

Ille et Vilaine

Saut élastique Rennes - Saut élastique Saint-Malo - Saut élastique Fougères - Saut élastique Vitré – Saut élastique Cesson-Sévigné - Saut élastique Bruz - Saut élastique Dinard - Saut élastique Saint-Jacques-de-la-Lande - Saut élastique Betton - Saut élastique Redon -  Saut élastique Pacé – Saut élastique Saint-Grégoire - Saut élastique Chantepie – Saut élastique Vern-sur-Seiche - Saut élastique Janzé – Saut élastique Le Rheu - Saut élastique Guichen - Saut élastique Bain-de-Bretagne –

Loire Atlantique

Saut élastique Nantes - Saut élastique Saint-Nazaire - Saut élastique Saint-Herblain - Saut élastique Rezé - Saut élastique Saint-Sébastien-sur-Loire - Saut élastique Orvault – Saut élastique Vertou - Saut élastique Couëron - Saut élastique Carquefou - Saut élastique La Chapelle-sur-Erdre - Saut élastique La Baule-Escoublac - Saut élastique Bouguenais - Saut élastique Guérande - Saut élastique Pornic - Saut élastique Châteaubriant - Saut élastique Saint-Brevin-les-Pins - Saut élastique Sainte-Luce-sur-Loire - Saut élastique Pornichet -

  

Saut à l'élastique Ille et Vilaine -


L'histoire du saut à l'élastique débuta en France en 87 / 88.

Et c'est de la France qu'il partit de par le monde.


Les premiers sauteurs que l’on pourraient qualifier de sauteurs à l’élastique, s’ils avaient eu un élastique furent et sont encore les Papous de l’Ile de Pentecôte qui eux donnèrent l’idée aux précurseurs de ce sport.


En 1950 une équipe de tournage de la BBC ramena des images de la terre de l’Ile de Pentecôte, images de jeunes Vanuatus qui venaient de sauter, attachés par les pieds, d’une plateforme en bois, avec des lianes liées à leurs chevilles et ceci pour tester leur courage, qui signifiait le passage de l’adolescence à l’âge adulte.


Les premiers sauts à l’élastique moderne ont été faits le 1er avril 1979 d'un pont suspendu par David Kirke, (mais plusieurs informations nous disent que le premier sauteur serait Yaseque, un polonais aujourd’hui décédé, qui sauta en 1974 du haut d’une grue portuaire avec des chambres à air (60) de camion prisent les unes dans les autres.

Cet exploit ne fut pas relayé ou très mal, par les médias de ce pays, compte tenu du contexte politique de l’époque, mais plusieurs informations confirment le fait. A notre connaissance il n’existe qu’une ou deux photos de Yaseque.


Le saut à l’élastique commercial a débuté en France en 1988 avec des équipes françaises telles que Elastique 2000, Elastique Jump, Vertige Aventure, Euro- Benji, Elastique Fun, Roc et Canyon, Aptitude ch, quant à Aj H il n’arriva en France que dans les années 1991 pour l’ouverture de la Souleuvre, pendant les années suivantes, il effectua un certain nombre de sauts de ponts et d’autres structures (y compris de la Tour Eiffel qui fut sa référence).


Plusieurs millions de sauts ont été effectués depuis les années commerciales qui débutèrent en fin 1987 début 1988.


Les opérateurs se conforment rigoureusement à la réglementation de 1989 la norme directive régissant les sauts, en s’appuyant sur le double contrôle et la vérification à chaque saut et depuis 2005 par  la Norme Afnor. La France reste le premier pays qui a développé le saut à l’élastique et c’est de celui-ci que tout part.


Comme dans tous les sports nouveaux, il y eu des accidents donc des morts, mais ceux-ci restèrent extrêmement rares.

Les blessures et les accidents peuvent encore se produire mais très rarement.

Saut à l'élastique Ille et Vilaine .


Nouveau près de l'Ille et Vilaine


un saut à l'élastique permanent.

.

.

Saut à l'élastique Ille et Vilaine.


Le Saut à l'élastique à eu son heure de gloire de 1987 à 1998  et à toucher son apogée dans les années 89 / 98. Depuis, il a trouvé une vitesse de croisière qui est assez constante, avec une petite augmentation depuis 4 à 5 ans de sa clientèle.

Depuis le début de l'aventure les sauts à l'élastique de pont ou viaduc ont toujours eu la faveur des sauteurs, cette côte est sûrement dûe au plaisir qu'il y a de sauter dans des lieux naturels où la convivialité entre les participants est présente.

En effet,  le fait de se déplacer dans un lieu où toutes les personnes présentes viennent chercher l'exaltation des sensations fortes et de surcroit le fait de pratiquer la même activité renforce entre les participants un lien de solidarité car tous recherchent de l'adrénaline.

Sur un pont l'aire de saut est conviviale il n'y a ni notable ni fripouille, les barrières du statut social sont abolies car il n'est pas rare de croiser des fripons discutant  émotions fortes avec des notables, tous sont solidaires et se motivent car tous savent que leur tour approche et qu'une aide psychologique de l'extérieur est  importante, il se crée même souvent entre participants et c'est amusant une conivance amicale contre le largueur, qui lui joue le jeu,  en charrient gentiment les participants.

Ceux qui tentent l'aventure pour la première fois.

En premier. Le saut simple en avant attaché par les pieds, c'est le saut que toute personne fait lors de sa première fois, on peut aussi sauter par une seule jambe.

En Deuxième. Le saut en arrière, comme le saut en avant mais cette fois on tourne le dos au vide.

En Troisième. Les sauts attachés par le dos sûrement pour les amateurs, le plus sympa car vous sautez debout et ceci du début jusqu'à la fin du saut.

En Quatre. Le saut jeté pareil : super saut impressionnant, attaché par les pieds deux montiteurs vous prennent de chaque côté et au top vous jettent dans le vide.

En Cinq. Les Touchés d'eau : l'élastique est réglé en fonction de votre poid et vous allez sur la premiere chute toucher l'eau, pour la précision le touché d'eau n'est pas garanti à 100% car n'étant pas précis à 1 m près : soit vous étes à 50 cm de l'eau soit vous rentrez jusqu'à la taille, au pire vous étes mouillé......

En Six. Les pendus, pendu par les mains ou par les pieds, le largueur souvent au top, lâche la personne dans le vide.

En Sept. Les sauts à deux souvent pour les petits couples amoureux, on peut aussi faire des sauts à trois ou quatre et quelquefois même plus mais ceux-là pour le saut n'ont pas d'intérêt.

En Huit. En se jetant dans le vide en courant, (soit attaché par les pieds ou par le dos).

Pour les initiés.

Les initiés sont des personnes ayant déjà un bon petit nombre de sauts et ces sauts sont pour la plupart effectués par des personnes qui cherchent à évoluer dans cette discipline et c'est là que nous rejoignions le sport, car pour certains sauts, il faut de la technique et du physique.

Le saut par les mains. Ces sauts restent quand même assez simples et se trouvent entre les deux catégories.

Le saut attaché par le ventre. Ces sauts sont réservés aux personnes ayant déja pas mal d'expérience.

La Pirouette ventrale simple. Départ avant ou arrière (ces sauts un peu techniques sont simples et compliqués à la fois).

La Pirouette ventrale. Départ pirouette avant ou arrière puis à la remontée pirouette avant ou arrière (ces sauts sont assez pointus).

La Roue. Départ pirouette avant ou arrière puis à la remontée un roue : très peu de personnes savent les faire.

La pirouette attachée par les pieds. Départ avant ou arrière le tout attaché par les pieds : très dûr techniquement, il faut déja de l'experience pour faire quelque chose d'efficace et d'esthétique.

Le Saut à Deux par le dos. Attachés l'un derrière l'autre mais par le dos.

Ensuite pour les spécialistes de l'extrême.

Ces sauts sont réservés aux spécialistes et sont souvent pratiqués par les anciens de la première et grande époque, vous n'en verrez presque plus car nous nous sommes avec l'âge assagis................

L' approche de sol ou passage de jambiére. Départ du pont ou de la grue sur la première chute on va soit toucher la main du réceptionneur, soit attraper un jambiére.

LesTouché de Sol ou ramassage d'objet. Départ du pont ou de la grue sur le premier saut on va toucher le sol de la main ou ramasser quelque chose.

Les Sauts suivants sont plus pour les cascadeurs que les sauteurs

même si nous les avons déja fait par le passé comme le laché sur l'eau,

ils ne sont pas raisonnables.

Le Laché sur l'eau. Départ du pont ou de la grue, sur le premier saut l'élastique ayant atteint son élonguation maximum et au moment de rentrer dans l'eau on se lâche (l'entrée dans l'eau donne le feu vert pour ce laché), l'élastique ayant fait sa deccélération nous arrivons à vitesse nulle et c'est donc à ce moment précis qu'il faut agir.

Le Lachés sur le Sol. Comme sur l'eau, départ du pont ou de la grue sur le premier saut laché au sol, l'élastique ayant fait sa deccélération naturelle, arriver à vitesse zéro lacher (moment très précis) sur ce saut la précision étant telle que l'erreur n'est pas permise (Nous ne connaissons que deux personnes l'ayant fait).

Ensuite viennent les débiles mais amusants.....................

Tout ces sauts sont pour le Fun et le délire.

Les sauts déguisés en tout et n'importe quoi , Superman et Spiderman étant les deux déguisements les plus courants , ensuite viennent les sauts avec accessoires comme un vélo, une planche à voile, une moto, un caddy, avec des skis, dans une roue de camion, bref tout ce qui peut être mis dans la nacelle ou sur le pont, certains font même pour des publicités des sauts dans des voitures.

Dans tous les cas ces sauts sont pour le délire et le Fun et sont tous sympatiques. Personnellement, je remercie les personnes venant déguisées, elles nous amusent beaucoup de par leur originalité même si certains lors des enterrements de vie de garçon ou de jeune fille sont ridicules (et c'est le but recherché) ils sont toujours bon enfant.

Les sauts possibles